Mieux percevoir les mouvements des populations pour agir dès les premiers signes

Mieux percevoir les mouvements des populations pour agir dès les premiers signes

18.04.2017

Depuis 2014, la Fondation Albert II de Monaco se mobilise à nos côtés dans cinq pays d'Afrique Sahélienne sur un projet qui vise à renforcer la résilience des populations pastorales et des éleveurs transhumants. 

A travers la mise en place d'un système efficace et précoce d'alerte communautaire basé sur le suivi des stratégies spatiales d'adaptation, les situations de crise alimentaire pourront être mieux anticipées et les acteurs pourront intervenir plus rapidement auprès des populations ciblées, notamment en cas de chocs climatiques. 

Les pays d'Afrique Sahélienne sont en effet fortement impactés par les effets des changements climatiques (sécheresses), la perte de la biodiversité, la désertification et les menaces sur les ressources en eau. Plus spécifiquement, le projet vise l'amélioration des systèmes existants (systèmes de télédétection et d'information géographique) : réseaux d'information pastorale et des sites sentinelles, appels automatisés pour collecte de données, cartographie participative des mouvements pastoraux ainsi que le renforcement des capacités des autorités nationales pour une meilleure utilisation de ces systèmes au Mali, Burkina Faso, Mauritanie, Tchad et Sénégal. Une meilleure connaissance de ces populations (des modes de vie, des stratégies d'adaptation et de survie et des capacités à répondre à un choc) permettra également de proposer une meilleure gestion des ressources naturelles. 

Tags: