Somalie : nous avons dépassé le seuil d’urgence
autres sites dans le monde

 

Urgence

  • Crise Rohingya au Bangladesh : les besoins humanitaires sont immenses

Somalie : nous avons dépassé le seuil d’urgence

21.06.2017
Somalie Famine
Somalie
Début de la mission : 1992
Equipe: 161 personnes
Détail de la mission

Alors que la Somalie connaît sa 4ème année de sécheresse et que 3,2 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence, les équipes d’Action contre la Faim voient la situation nutritionnelle des populations se dégrader de jour en jour. 

Aurélie Férial, responsable des opérations régionales, alerte sur l’augmentation des taux de malnutrition et le manque de financement de la réponse d’urgence.

« Les taux d’admission des enfants de moins de cinq ans dans nos programmes de nutrition et santé ont plus que doublé par rapport au début d’année, explique Aurélie Férial, responsable des opérations de la région de l’Est et de l’Ouest de l’Afrique pour Action contre la Faim, les familles arrivent dans nos centres de traitement nutritionnel dans des états de dénuement complet.»

Dans la région de Bakool, la situation nutritionnelle des populations est critique : « le taux de malnutrition général de la région est de 22% et celui de la malnutrition aiguë sévère – la pire forme - de 5,04%. Dans certains districts, on dépasse respectivement les 30% et 8%. L’Organisation Mondiale de la Santé fixe le seuil d’urgence à 15% pour le taux général et on considère qu’un taux de 2 à 3% de malnutrition aiguë sévère est alarmant, nous sommes déjà bien au-delà ! »

La sécheresse, la pauvreté et l’insécurité ont chassé plus de 1,8 million de personnes sur les routes de l’exil. Près d’une personne sur six n’a plus de foyer, « ces gens ont fui leurs maisons pour chercher de l’aide, ils n’ont plus les moyens de subvenir à leurs besoins » ajoute la responsable régionale.

« Nous sommes dans une situation d’urgence, aggravée par le manque de fonds pour la réponse humanitaire, s’indigne Aurélie Férial. De manière générale, seulement 37% de la réponse est actuellement financée. Comme beaucoup de partenaires, nous sommes obligés de réduire certains de nos programmes alors que les besoins sont énormes et que la situation ne va pas s’améliorer d’elle-même. Avant la crise, un enfant sur sept n’atteignait pas l’âge de cinq ans. Si l’on ne fait rien, les taux de mortalité vont encore augmenter. La communauté internationale, les Etats et les bailleurs doivent se saisir de cette urgence.»

 

Notre appel contre la famine

 

Action contre la Faim lance un appel « Nos voix contre la famine » pour mobiliser les citoyens et les décideurs sur la famine qui menace 30 millions de personnes dans 4 pays : Somalie, Yémen, Soudan du Sud et Nigeria. Retrouvez notre Appel contre la famine et toutes les informations sur la crise alimentaire sur notre site : urgencefamine.org.

Contact presse – Léa Vollet – lvollet@actioncontrelafaim.org - +33170847222

 

Photographie © REUTERS Feisal Omar