autres sites dans le monde

 

Urgence

  • Comment stopper l'épidémie qui ravage l'Afrique de l'Ouest ?

République Centrafricaine: Anatomie d'un état chancelant

11.01.2013
Article (1), Publication (1)
© Lucile Chombart de Lauwe - RCA 2012
République centrafricaine
Début de la mission : 2006
Equipe: 87 personnes
Détail de la mission
Vers quoi s’achemine la République Centrafricaine ? Et qui s’intéressait, avant les événements de ces dernières semaines, à ce qu’il se passe dans cet Etat plus grand que la France, mais en grande partie couvert de forêt tropicale, habité par seulement 4,5 millions d’habitants ?

Souvent surnommée le « cul de sac de l’Afrique », en raison de son isolement, la RCA est une nation fragile. L’économie du pays, que l’ancien président-dictateur Bokassa rêvait en empire « à la napoléonienne » au point de se faire sacrer empereur, est atone.  La situation sanitaire est, elle, inquiétante : l’espérance de vie, qui ne dépasse pas la barre des 50 ans, est la deuxième plus faible espérance de vie au monde1. Dans certaines localités, selon une  étude récente 2, les taux de mortalité excèdent ceux des camps de réfugiés somaliens de Dadaab au Kenya en 2011 ou du Darfour en 2004.

Copyright : ACF – Lucile Chombart de Lauwe, RCA.

31.12.2012

ACF se prépare à renforcer ses actions d'urgence

La récente dégradation de l’état sécuritaire en République Centrafricaine (RCA) a contraint les équipes d’Action contre la Faim à réduire temporairement certaines activités et programmes en cours dans le pays. A cette heure, seuls les programmes de nutrition, intégrés aux 11 centres de santé de la ville de Bangui, sont maintenus. Plus de 550 enfants malnutris aigüe bénéficient de soins et d’un traitement curatif qui ne peut être interrompu. Nous sommes prêt à déployer une assistance d’urgence complémentaire si nécessaire.

Lire l'article
© Lucile Chombart de Lauwe - RCA 2012

11.03.2013 Dossier de presse

La République Centrafricaine s'enlise

Au mois de décembre, la coalition rebelle du Séléka (l'Alliance) prenait les armes en République Centrafricaine (RCA) puis s'emparait de presque la moitié du pays. Les négociations de paix engagées à Libreville en Janvier et la création d'un gouvernement d'union nationale avaient permis un relatif retour au calme, mais pas pour autant un retour à la normale. La situation humanitaire demeure aujourd'hui précaire, l'accès aux soins médicaux est perturbé depuis des semaines, les déplacements de population importants et la sécurité alimentaire menacée. Action contre la Faim alerte sur les risques que l'enlisement ou la reprise des combats - et les tensions des derniers jours sont préoccupants - fait peser sur une situation humanitaire et nutritionnelle déjà alarmante.

Télécharger le fichier (644.06 Ko - PDF) En savoir plus