autres sites dans le monde

 

Urgence

  • Comment stopper l'épidémie qui ravage l'Afrique de l'Ouest ?

La réponse d'ACF au typhon Bopha

02.01.2013
Philippines
Début de la mission : 2000
Equipe: 96 personnes
Détail de la mission

Surigao del Sur, Philippines (2.01.2013) - Début décembre, le  typhon Bopha balayait les Philippines et causait la mort de plus d’un millier de personnes selon les derniers bilans. Rapidement déployées sur place, des équipes d’ACF ont d’abord évalué les dégâts avant d’apporter les solutions appropriées.

Ces photos, prises le 27 décembre 2012, illustrent l’action d’ACF à Barangay Palo Alto, municipalité de Lingig, dans la Province de Surigao del Sur, dans la région de CARAGA.

On peut notamment voir la distribution de kits à la population. Ils comprennent du riz, de l’huile végétale, du poisson séché, des haricots secs, du sucre, du sel iodé, des conserves de bœuf, des sardines à l’huile en conserve ou encore des aubergines.

Pour compléter ces images, le témoignage d'une bénéficiaire qui raconte comment elle a vécu l'arrivée du typhon Bopha avec sa famille.

Erniliza Garay, 25 ans, son mari Gemly, 28 ans et leur 4 enfants, dont un âgé de 6 mois, vivent à Palo Alto, un village côtier de la localité de Lingig, très durement frappé par le typhon. « On nous a prévenu qu’un typhon arrivait, pour nous c’était juste un orage habituel. Mais nous avons été pris dans la pénombre, le vent est devenu sauvage et bien trop violent pour que nous lui résistions. Vers 23h, l’électricité a été coupée. Plus d’une centaine de maisons ont été littéralement balayées. Toutes les habitations, l’école, l’église, notre bateau, nos filets de pêche ont été détruits par un raz-de-marée de 15 mètres de haut. Nous avons réussi à nous échapper en nous réfugiant sur les hauteurs, sans regarder derrière nous. Il faisait noir et la tempête était terrible. C’était vraiment affreux ».