autres sites dans le monde

 

Urgence

  • Suivez la réponse d’ACF face à la propagation du virus Ebola en Afrique de l’Ouest

"J’en ai marre de la guerre et de reconstruire ma vie"

17.12.2012
© Grignet - Gaza - 2006
Territoire palestinien occupé
Début de la mission : 2002
Equipe: 43 personnes
Détail de la mission

(De Gaza) Depuis le décès de son mari il y a vingt ans, Anam subvient seule aux besoins de ses deux fils avec l’aide de sa famille élargie. Elle a déjà bénéficié du soutien d’ACF par le passé et a reçu aujourd’hui un kit d’hygiène pour elle et pour sa famille.

(De Gaza) L’opération Pilier de défense, offensive militaire menée par l’armée israélienne dans la bande de Gaza, a causé de nombreux dégâts sur place. Fayrouz, notre administratrice, rencontre au quotidien des bénéficiaires des programmes d’ACF et nous livre leurs témoignages depuis plusieurs semaines.

Depuis le décès de son mari il y a vingt ans, Anam subvient seule aux besoins de ses deux fils avec l’aide de sa famille élargie. Elle a déjà bénéficié du soutien d’ACF par le passé et a reçu aujourd’hui un kit d’hygiène pour sa famille.

« Nous venions d’emménager dans notre nouvelle maison avec mes deux fils il y a tout juste deux mois. Elle était confortable et je commençais à m’y sentir bien, j'étais heureuse. Mais tout ça a changé il y a un peu plus d’une semaine lorsque mon quartier a été bombardé. Des débris provenant des explosions sont tombés sur ma maison et ont provoqué l’effondrement du toit. Tous nos meubles ont été détruits et maintenant je n’ai nulle part où vivre. Nous avons emménagé chez des proches mais nous ne pourrons pas rester là-bas longtemps parce qu’ils n’ont pas beaucoup de place. Je ne peux qu’espérer que quelqu’un nous aidera à reconstruire la maison.

Mes fils sont à l’université maintenant et je veux qu’ils y restent et qu’ils se concentrent sur leurs études. Je ne sais pas si je connaîtrai la paix de mon vivant, mais j’en ai marre de la guerre et d'essayer sans cesse de reconstruire ma vie. Je veux un meilleur avenir pour mes fils, je veux qu’ils obtiennent leur diplôme et qu’ils deviennent des professionnels et qu’ils aient de bons emplois. »

 

Pour rappel:

1,6 million de Palestiniens, dont près de la moitié sont des enfants et près de 50 000 des personnes âgées, vivent toujours sous blocus à Gaza, un des territoire à la plus forte densité de la planète (4500 habitants au km²).