autres sites dans le monde

 

Urgence

  • Crise en République centrafricaine : ACF mobilisée sur le terrain

"De réfugié à étudiant en MBA, pourquoi je suis reconnaissant à ACF"

23.11.2012

"Nous étions à quelques jours de Thanksgiving, et cette année encore, j'avais une pensée particulière pour Action contre la Faim. J’ai grandi à Deqan, à l’ouest du Kosovo. Au début de l’année 1998, tout s’est effondré autour de moi."

Le témoignage qui suit est la traduction d'un courrier qu'Asim Shabanhaxhaj, un ancien stagiaire d'ACF, a envoyé à notre siège New-Yorkais.

 

Chers amis d’Action contre la Faim,

 

Nous étions à quelques jours de Thanksgiving, et cette année encore, j'avais une pensée particulière pour Action contre la Faim car elle a profondément marqué ma vie.

J’ai grandi à Deqan, à l’ouest du Kosovo. Au début de l’année 1998, tout s’est effondré autour de moi. La guerre a éclaté au Kosovo. Notre maison réduite en poussière, ma famille et moi avons dû fuir en laissant tout derrière nous. Quelques mois plus tard, en octobre, un cessez-le-feu a permis l’arrivée de nombreuses organisations humanitaires. C’est là que j’ai découvert Action contre la Faim lors de distributions de produits de première nécessité qui faisaient cruellement défaut.

Malheureusement, le conflit a repris de plus belle au début de l’année 1999 et nous avons été forcés à quitter le Kosovo pour l’Albanie sans possibilité de retour.  J’étais en train de perdre tout espoir lorsque nous avons à nouveau rencontré les équipes d’ACF. Alors que nous traversions la frontière, ils étaient là, distribuant pain, couvertures et autres produits essentiels à notre survie. Sans leur aide, je ne veux même pas imaginer ce que ma famille aurait dû faire.

A la fin de la guerre, j’ai eu la chance de terminer mon lycée, puis de fréquenter une université américaine et d’être finalement reçu en MBA (Master of Business Administration) à Seton Hall. C’est à ce moment que j’ai appris qu’ACF proposait un stage rémunéré.  J’étais ravi car je voulais donner à mon tour et lorsqu’on m’annonça que ma candidature avait été retenue, j’étais aux anges. J’ai ainsi eu le plaisir de travailler au siège de New York pendant 4 mois.

Aujourd’hui, je suis marié et je travaille en tant qu’analyste au sein d’une compagnie de cosmétiques. Je suis tellement heureux d’en être arrivé là, et ACF  a joué un rôle important dans mon parcours. Ce qu’ACF fait est primordial et mon expérience en est la preuve. Durant les moments les plus sombres de mon existence, alors que je n’étais pas seulement désespéré et affamé, mais que j’avais perdu foi en l’humanité, ACF a été là pour me rappeler qu’il y a des gens généreux sur terre. Ils ont rempli nos estomacs et nourri nos âmes d'espoir. Je ne l’oublierai jamais.

Au nom de tous ceux qui bénéficient des actions d’ACF chaque année, je tiens à vous remercier pour ce combat que nous partageons contre la faim.

Très sincèrement,

Asim Shabanhaxhaj, Former Intern
Action Against Hunger